Conseil Général, Elections municipales => vos futurs élus

 

 

Elections locales

Elections locales

 

Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, a proposé le 28 novembre dernier, des modifications pour les prochaines élections communales et départementales par un projet de loi organique et un projet de loi ordinaire.

 

Cette présentation du projet fait partie de la réforme électorale prévue dans les prochains mois.

 

Tout d’abord, en 2014, nous ne devrions pas être « bloqués » plusieurs dimanches par notre devoir civique ;

 


 

En effet, les élections départementales –Conseil Général– et élections régionales -Conseil Régional- seront reportées en 2015 pour éviter que nous, électeurs, ne soyons lassés de nous rendre aux urnes et ainsi provoquer un taux d’abstention outrancier.

Et pour cause, en 2014, sont déjà actées élections municipales, européennes et sénatoriales ( suffrage universel indirect).

 

 

Des nouveautés sur vos bulletins de vote dès 2014 puis en 2015 :

  • Aux élections municipales
Délégués communautaires

Délégués communautaires

Quand vous aurez choisi la liste des conseillers municipaux qui gèreront (au mieux !!!) votre commune ou arrondissement, sachez que vous voterez également pour les délégués communautaires (délégués de l’intercommunalité).

 

Un candidat pourra donc se présenter conseiller municipal et délégué communautaire en même temps.

 

Ainsi, comme l’a annoncé Manuel Valls, “Ce sont les premiers des listes élues qui auront vocation à siéger également au sein des intercommunalités”. Un candidat pourra donc se présenter conseiller municipal et délégué communautaire.

 

Cette mesure semble aller dans le bon sens pour les électeurs puisque nous aurons l’opportunité d’élire le délégué communautaire représentant l’intercommunalité dont nous dépendons. Aux vues des budgets alloués et à gérer en « bon père de famille », il parait logique que nous ayons ce droit de vote.

 

  • Aux élections départementales

 

Conseillers départementaux

Conseillers départementaux

Nous n’élirons plus dorénavant UN conseiller général mais DEUX conseillers départementaux par canton pour lesquels une réorganisation électorale est envisagée.

 

Le projet prévoit dans son texte la présentation de deux candidats exclusivement en « duo Femme-Homme » , qui seront élus au scrutin majoritaire à deux tours.

 

Cette mesure doit permettre de palier la carence du nombre de femmes élues aux élections départementales (seulement 13 % des Conseillers Généraux). Le nombre total d’élus devant resté identique, un redécoupage géographique sera établi.

 

Il est déjà parfois difficile de choisir UN SEUL futur élu, mais alors DEUX simultanément sur un même bulletin !!!

 

Non seulement nous regardons ses opinions politiques mais aussi devons juger ses compétences en matière de gestion, d’économie et de politique.

 

 

Voter n’est pas un simple mouvement de la main déposant un papier dans une urne. Cet acte permet dans une certaine mesure d’exprimer nos besoins, nos convictions et de donner notre confiance à un futur responsable territorial.

Il parait dommageable qu’il faille mettre des obligations institutionnelles pour que les femmes puissent plus aisément se présenter dans la sphère si fermée et protégée de la politique. Il reste à espérer que ce geste au combien honorable pour les femmes soit un tremplin pour que de nouveaux talents puissent exprimer leur volonté d’action…

 

Mais, dans l’optique de cette réforme, ne seront-elles pas perçues comme des vacataires comblant une affiche et, par conséquent, ne pas exercer leur savoir-faire et évoquer leurs idées librement ?

 


 

Imposer un partenariat péremptoire exige également que les candidats en binôme soient en symbiose totale avec leur projet économique et social commun et ne fassent pas preuve d’égocentrisme pour satisfaire une ambition personnelle qui, comme vous vous en doutez, ne sera pas dans l’intérêt des électeurs.

Une réponse à Conseil Général, Elections municipales => vos futurs élus

  • COPIRETTE dit :

    …la parité….quelle ineptie ! tant que la femme ne pourra ou ne saura se dégager de ses contraintes familiales ménagères, elle sera absente de la plupart des réunions de travail dans lesquelles elles a pourtant pour mission de siéger en tant qu’élue. C’est surtout en terme de vision égalitaire dans le couple que les mentalités doivent évoluer vers de la parité !!!! Ce but ainsi atteint, les femmes pourraient alors se présenter librement et aucune règle institutionnelle ne serait plus nécessaire. Les femmes ont la connaissance, la sincérité, l’altruisme, la volonté, l’arbitraire nécessaires pour de bonnes prises de décisions et une bonne gestion des affaires publiques…pour peu qu’elles aient du temps à y consacrer.
    Actuellement, comment trouver des candidates autant disponibles que le sont les hommes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*