4.5 Jours d’école, une certitude en Sept 2013 => ça dérange

 

La demande de l’Association des Maires de France concernant le recul d’une année de la réforme du rythme scolaire n’a pas été entendue par le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon.

 

« Cette réforme s’appliquera début 2013. Ça a été dit, ça a été répété. Je veux que tout le monde s’y engage » a-t-il affirmé.

Le rythme scolaire de 4.5 jours hebdomadaire sera bel et bien effectif à la rentrée de septembre 2013.

Pourtant, enseignants et représentants des collectivités locales ont « poussé » un signal d’alarme sur les difficultés de sa mise en place tant structurelle que financière.

 



 
La concertation ministre/enseignants est terminée depuis quelques semaines sans pour autant répondre aux attentes des professeurs.

 

Selon un sondage, 9 sur 10 d’entre eux déclarent ne pas avoir assez d’informations sur ces changements à opérer, un sur deux approuve la réforme du rythme scolaire et, pour la grande majorité, un rythme alterné de 7 semaines de classe pour deux de vacances, aurait été préférable.

 

 

Il ne leur reste que 8 mois pour trouver des solutions appropriées non seulement à l’organisation de leurs cours mais également pour être prêt à accueillir les enfants dans les meilleures conditions possibles pour ne pas les perturber davantage.

 

Alors qui semble le plus apte à donner un avis censé sur les besoins des enseignants et des écoliers ? Enseignants et élus qui sont sur le terrain et pour qui incombe la charge de la mise en place de la réforme ou celui qui a « imaginé » ce scénario ?



 

Cette précipitation dans l’urgence des réformes ne va-t-elle pas engendrer des « couacs » et avoir pour conséquence de désorienter les enfants.

La mise en application d’une telle rénovation, aussi considérable soit-elle, ne méritait-elle pas un délai supplémentaire pour exceller dans sa finalité.

 

Le rallongement d’une ou deux semaines de la durée de l’année scolaire ne semble plus être une certitude pour M.Peillon.

En effet, cette modification implique un zonage géographique des académies de type de celui des vacances de Février et de Pâques.

Je vous laisse deviner qui a été entendu pour que cette idée soit sans doute abandonnée : les professionnels du tourisme. On ne peut pas déplaire à tout le monde……

 

Des discussions devraient encore être engagées, la suite au prochain épisode !!!

 

Vous pouvez donc d’ores et déjà prévoir des changements de planning pour le centre aéré, la nounou, votre travail ou annuler certaines activités de loisirs pour vos petits.

2 réponses à 4.5 Jours d’école, une certitude en Sept 2013 => ça dérange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*